Entretien de groupe : quelle attitude adopter ?

Auteur : Amandine Chauve
juin 2011

Un exercice risqué et souvent craint que l’entretien à plusieurs. Entre envie d’attirer l’attention et nécessité de s’intégrer, voici quelques astuces afin de ne pas se faire remarquer pour de mauvaises raisons.

Ne pas craindre la concurrence

L’entreprise qui convie à un entretien collectif a généralement plusieurs postes à pourvoir. Nul besoin donc d’entrer dans la salle en défiant du regard vos camarades d’un jour. Et si compétition il y a, ce devra être sur de saines bases de compétences et qualifications, loin de tout conflit. Vous risqueriez par trop de zèle de renvoyer une image non pas convaincante mais conquérante, peu appréciée des recruteurs.

Le juste milieu

« L’entretien de groupe est un exercice impitoyable où tout transparaît », insiste Louis Grümmer, directeur associé du cabinet Abc for Value. Ce sont surtout les aspects comportementaux qui intéresseront l’entreprise. « Il faut trouver la bonne attitude entre trop d’effort pour sortir du lot et pas assez ». Abstenez-vous donc de faire étalage d’une motivation exagérée et évitez de couper la parole aux autres : vous pourriez faire douter le recruteur quant à votre capacité à travailler en équipe ou à manager. A l’inverse, proscrivez tout mutisme, qui pourrait cette fois être compris comme un manque d’intérêt pour l’emploi à pourvoir. La solution : s’insérer au mieux dans la dynamique collective par quelques prises de parole bien senties.


haut de page