J'ai été embauché : que puis-je encore négocier ?

Auteur : Aurélie Tachot
juin 2011

Hormis la rémunération, il existe d’autres avantages qu’un candidat peut négocier avant de signer son contrat. Horaires, tickets restaurants, période d’essai… Tour d’horizon des « à-côtés » qu’il est possible de grappiller.

Les avantages en nature

Tickets restaurants, outils de mobilité (téléphone, tablette numérique, ordinateur portable…), voiture de fonction, remboursement des frais de transport, chèques vacances, complémentaire santé, mutuelle d’entreprise… Autant d’éléments que vous pouvez négocier lors de votre embauche.

L’aménagement des horaires

C’est l’un des sujets les plus abordés lors du recrutement. « Notamment les jeunes candidats qui attachent beaucoup d’importance à l’équilibre entre leur vie professionnelle et personnelle », explique Grégoire Conquet, directeur de la division Finance du cabinet de recrutement Badenoch & Clark. Certains négocient par exemple des journées de télétravail.

Le début du contrat de travail

Cette date peut, elle aussi, être discutée. « Surtout si ce nouveau poste implique un déménagement ou une nouvelle scolarisation des enfants », explique Grégoire Conquet. Seule exception : lorsque l’employeur a besoin que le poste soit pourvu le plus rapidement possible.

La suppression de la période d’essai

C’est un avantage beaucoup plus difficile à obtenir. Les profils rares et justifiant d’une forte valeur ajoutée ont évidement plus de cartes à jouer. « Plus le profil du candidat sera recherché, plus importante sera la latitude de négociation », résume Grégoire Conquet. A défaut de pouvoir la supprimer, vous pouvez toujours demander à ce qu’elle soit réduite.

Attention au mauvais timing !

« La négociation doit se jouer à un moment-clé du processus de recrutement : lorsque le candidat reçoit une proposition d’embauche du recruteur », explique Grégoire Conquet. Une fois que celle-ci a été formalisée, ne revenez pas à la charge. « Elle ne doit pas faire l’objet de va-et-vient répétitifs », insiste t-il. Toute tentative de renégociation serait en effet mal perçue.


haut de page